Le corps de la femme dans la société

Publié le mercredi 9 novembre 2016
img_2666

Article plus engagé qu’à notre habitude mais qui nous tient à coeur avec Allison. Difficile sujet que la place du corps de la femme dans la société. N’est-ce pas un débat aussi vieux que le monde ? Et pourtant, tous les jours les comportements inappropriés sous fond de discrimination liées à notre genre se font ressentir. Suis-je la mieux placée pour parler de ce sujet ? Je ne sais pas. Il est toujours difficile de faire la part des choses lorsqu’un sujet vous atteint en plein coeur. Je suis née femme, j’ai grandie femme et je vais passer le reste de ma vie dans ce corps et cette identité qui m’a été attribuée lorsque ma génétique s’est formée. Quelle drôle de façon de discriminer ne trouvez-vous pas ? Tout se joue pendant quelques instants où la bataille s’engage entre les chromosomes X et Y. Et pourquoi donc le duo perdant serait-il l’association de deux X ? Pourquoi le fait d’avoir une paire inégale serait-elle gage de supériorité ? J’avoue que j’ai toujours de grandes difficultés à comprendre cette logique.

La parenthèse historique

La femme a pendant très longtemps été considérée comme un objet, une possession masculine vouée à la procréation et à la tenue du foyer. Il a fallu des générations et de nombreux combats pour que cette vision change. Pour ma part j’ai la chance d’évoluer dans un pays où mes ancêtres se sont battues pour obtenir les mêmes droits que les hommes d’un point de vue juridique et légal. Et oui, car ce n’était pas gagné d’avance et ce n’est toujours pas acquis dans certains pays du monde. Pour illustrer mes propos je vous invite à vous replonger quelques années en arrière et à lire les textes de lois de l’époque.

Saviez-vous par exemple que les femmes ne disposaient pas de leur argent ? Et oui, les salaires gagnés par les femmes devaient revenir aux hommes qui étaient considérés comme les gestionnaires financiers du foyer. Ou bien, que les femmes ne disposaient pas de leurs enfants ? L’homme pouvait donc décider de faire adopter l’enfant sans le consentement de la mère. Saviez-vous que le premier pays à avoir légalisé l’avortement, aussi étonnant que cela puisse paraître, est l’Union Soviétique en 1920. Nous devrons attendre en France Simone Veil et son non moins célèbre discours en 1974 pour faire bouger les lignes.

Bien heureusement les choses ont beaucoup changé depuis en France et dans d’autres pays du monde. Pour votre culture personnelle je vous invite à regarder le film Les Suffragettes sorti en octobre 2015 qui illustre le combat mené par des femmes en Angleterre afin d’obtenir le droit de vote. A titre informatif, les femmes anglaises ont obtenu le droit de vote en 1918, tandis que nous avons attendu jusqu’en 1944 avant de pouvoir bénéficier du même droit.

img_2725

Et maintenant ?

Mais lorsqu’un combat se termine, d’autres arrivent sur le devant de la scène et depuis des centaines d’années le corps de la femme reste dicté par des tendances sociétales. Saviez-vous qu’à l’époque des rois, les femmes étaient dites « bien en chair » et que cela était un signe de richesse mais également de fertilité ? Que s’est-il donc passé dans notre société pour que la femme soit maintenant à tendance mince voire maigre ?

Déjà, il faut savoir que le corps des femmes a très longtemps été dicté par les hommes. Hum … drôle de façon de procéder car étrangement ce sont ces mêmes personnes qui se baladent dans Paris avec un petit ventre à bières ! Puis viennent les différentes modes toutes plus ahurissantes les unes que les autres portée par les réseaux sociaux comme le Thigh Gap, le ventre plat, la disparition de la cellulite … le tout poussé par des « égéries » qui font de leur corps leur fond de commerce. Alors non, vous ne pourrez jamais ressembler à Iza Goulart, Gigi Hadid et toute la clique des anges de Victoria’s Secret. Déjà car elles consacrent leurs journées à leur corps et que cela demande un accompagnement via des coachs sportifs et diététiques. Mais surtout car elles subissent des régimes privatifs excessifs qui ne doivent surtout pas être reproduits. Je vous invite à lire (ou relire) cet article où Alessandra Ambrosio dénonce son régime d’après grossesse. Vous commencez à comprendre ? Ce n’est ni naturel, ni adapté à un rythme de vie actif classique.

Ce qui m’inquiète le plus c’est tous les désordres alimentaires qui s’en suivent tels que l’anorexie, la boulimie, l’orthorexie  … Les deux premiers sont connus du grand public bien qu’ils continuent à faire des ravages chez les adolescentes. Le dernier est plus difficile à déceler car il concerne souvent des adultes et sportifs qui ne s’accordent aucun écart et aucun repas plaisir, leur alimentation devant être saine à 100%.

img_2640

Mon opinion dans tout cela ?

Comme vous le savez, je suis une sportive, j’ai donc un rapport particulier avec mon corps puisque  je cherche à repousser ses limites afin d’atteindre des objectifs de performance. J’ai donc également pris en main mon alimentation afin de répondre à quelques principes de base dont je vous ai parlé ici. Cependant, j’ai toujours eu la chance de faire à peu près le même poids et de ne jamais dépasser une taille 36. Alors oui, je ne connais pas l’effet que cela peut faire d’être en surpoids mais j’ai tout de même appris à aimer mon corps malgré les choses qui me dérangent. Car on a toutes des choses que l’on aime moins mais qui font partie de notre patrimoine génétique ou tout simplement de notre histoire de vie. Par exemple, après 10 ans d’équitation et 3 ans de running j’ai énormément développé mes cuisses ce qui fait que je n’aurais jamais des cuisses fines et longilignes. Pour autant je n’ai quasiment pas de masse graisseuse dedans. Je suis donc hors des standards classiques et pourtant je suis saine.

Par ailleurs, beaucoup de personnes se focalisent sur leur poids. Et pourtant, c’est bien le plus mauvais indicateur que vous pouvez regarder. Depuis que j’ai repris le sport de façon intensive ma ligne s’est affinée et j’ai grandement diminué ma masse graisseuse. Pour autant, j’ai pris 5 kilos sur la balance. Et oui, la masse musculaire est plus lourde que la masse graisseuse donc en développant vos muscles vous allez arriver de façon inévitable à un stade où vous commencerez à « prendre du poids ». Alors stop aux idées reçues !

Ce que je cherche à dire c’est qu’il n’y a pas un type de corps, une seule typologie de femmes. Nous sommes toutes uniques, nous avons tous un parcours de vie, une génétique qui nous rendent uniques et c’est ce qui doit devenir notre force. Il faut apprendre que la perfection n’existe pas, n’existera jamais. Un esprit sain dans un corps sain. Telle est ma devise au quotidien.

C’est pourquoi nous avons décidé de faire ce shooting en collaboration avec la marque Barbara. Cette marque de lingerie créée en 1926 prône la beauté de la femme via des modèles qui s’adaptent à toutes les formes et à toutes les femmes. Et selon moi, apprendre à aimer son corps passe aussi par le fait de se sentir bien dans sa lingerie. Se sentir femme, belle, forte et surtout sûre de soi. Pas de retouche pour ce shooting, je vous dévoile mon corps au naturel et avec ses imperfections. A vous aussi d’embrasser votre morphologie et de prendre confiance en vous !

img_2716

img_2595

img_2758

img_2534

img_2562

img_2769

img_2619

Article Précédent

img_7400

Le tailleur pour femmes

Article Suivant

img_1513

Doudoune oversize

Nos Meilleurs Articles

Pancakes Marlette Vegan

Pancakes Vegan avec Marlette

Shinywood 1

Shinywood : vos yeux avec d’élégantes nuances de bois

IMG_0174

Les bienfaits de la spiruline

Madeleines Marlette 1

Les madeleines de Marlette

IMG_0766

Mon expérience avec CryoBox

IMG_5975

Dans les rues des Batignolles

IMG_4231

Les essentiels à emporter avec soi lors d’un voyage « sac à dos »

SkinFood RiceMask

SkinFood, le masque gourmand !

IMG_2512-2

Connaissez-vous H2Bio et Foreo?

Unknown-4

Santorin City Guide

IMG_0645

Retour sur la course Odyssea 2017

Tony Moly Panda's Dream

Le Panda de Tony Moly chez Sephora

Instagram



Connection timed out after 5001 milliseconds
















Close
Wanna keep updated with our latest news?


Soyez informés de nos derniers articles !